En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.

La vaccination, un geste de prévention essentiel

Mis à jour le 28/03/2018

Se faire vacciner est le moyen le plus simple et le plus efficace pour se prémunir de certaines maladies infectieuses et de leurs complications. Pour vous aider à vous protéger, la MSA prend en charge, dans certains cas, vos vaccins.

Enfants nés à partir du 1er janvier 2018 : nouvelles obligations de vaccination

Quels sont les vaccins désormais obligatoires ?

Les 8 vaccins ci-dessous étaient recommandés jusqu’en 2017 et réalisés par plus de 70% des enfants.  Ils sont désormais obligatoires pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

Vaccins contre :
  • la coqueluche
  • l’Hæmophilus influenzæ b
  • l’hépatite B
  • le méningocoque C
  • le pneumocoque
  • la rougeole
  • les oreillons
  • et la rubéole

Les 3 vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite restent obligatoires.
Cela fait donc au total 11 vaccins obligatoires dont la plupart étaient déjà réalisés par les enfants.


Pour qui sont ils obligatoires ?

Ils sont obligatoires pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 sauf contre-indications médicales.
Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, rien ne change : la vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la  poliomyélite est obligatoire. Les vaccins contre la coqueluche, l’Hæmophilus influenzæ b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont recommandés.
 

Pourquoi deviennent ils obligatoires ?

Ces vaccins permettent de protéger la population contre ces maladies infectieuses qui connaissent une recrudescence ces dernières années et peuvent entraîner de graves conséquences sur la santé de votre enfant : détresse respiratoire, paralysie, pneumonie…

Entre 2008 et 2016, des pics épidémiques de rougeole dus à une couverture vaccinale* insuffisante chez les enfants de moins de 2 ans ont provoqué plus de 30 encéphalites et 10 décès.
*La couverture vaccinale correspond à la proportion de personnes vaccinées dans une population à un moment donné. (Santé Publique France, 2017)


Combien d’injections sont nécessaires ?

10 injections en 6 rendez-vous étalés sur 2 ans seront nécessaires pour protéger votre enfant contre ces 11 maladies.
infographie injection vaccination


Est-ce obligatoire de vacciner son enfant ?

Oui, tout enfant né à partir du 1er janvier 2018 doit être vacciné contre ces 11 maladies.
A partir du 1er Juin 2018, la présentation du carnet de santé ou d’un certificat de vaccination à jour avec les vaccins demandés sera exigée lors de l’admission en crèche, en école ou en accueil collectif (assistant maternel, colonie de vacances, etc.).


Ces vaccins sont-ils pris en charge ?

Les 11 vaccins obligatoires sont pris en charge à 100% sur prescription : 65% par l’assurance maladie et 35% par les assurances complémentaires offrant un contrat « responsable ».

La prise en charge de la consultation de vaccination par l’assurance maladie dépend du professionnel de santé que vous consultez :
  • Vaccination par un médecin ou une sage-femme libérale ou en centre de santé : 70%* du tarif de base, tarif pratiqué par les médecins conventionnés (information disponible sur annuairesante.ameli.fr)
  • Vaccination par un infirmier, sur prescription médicale : 60%*
  • Vaccination dans un service de Protection Maternelle et Infantile (PMI) : 100%, sans avance de frais

*Votre complémentaire santé peut rembourser la part restant à votre charge.

Sources : Santé publique France, vaccination info service, CCMSA


Sites utiles

Informations pratiques

En cas de retard dans vos vaccinations ou de questions sur votre couverture vaccinale, n'hésitez pas à en parler à votre médecin traitant.

Lire aussi

J'attends un enfant